Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /users/user8075/sites/cedricmahieu.be/init.php on line 44
Cédric Mahieu, 7ème sur la liste cdH à Schaerbeek - Accueil
Cédric Mahieu, 7ème sur la liste cdH à Schaerbeek
Accueil

Vu à la télé !

Lors du JT de la RTBF du 28/09, mon visuel de campagne a été diffusé pour le clin d'oeil sympa au slogan de mon homonyme vendeur de meubles ! Cliquez ici pour revoir ce passage !


Qui suis-je ?

Engagé dans l'associatif, je suis actif dans les mouvements de jeunesse et dans des associations œuvrant dans le domaine de la cohésion sociale, de la famille, de l'intégration scolaire des enfants porteurs d'un handicap et de la vie de quartier.

Juriste, j'ai suivi mes études de droit aux Facultés Saint-Louis et à l'UCL. Je participe d'ailleurs activement à la vie de l'association des anciens diplômés en droit de l'UCL. Je travaille actuellement comme Chef de cabinet d'Hamza Fassi-Fihri, Echevin de l'Etat civil, de la Culture et de l'Emploi-Formation à la Ville de Bruxelles.

Vice-Président de Télé Bruxelles, j'ai à coeur de voir notre télévision régionale offrir des programmes et une information bruxelloise de qualité !

Secrétaire du cdH de Schaerbeek, je souhaite continuer à œuvrer dans l'intérêt de cette commune qui me tient à cœur.
 

Pourquoi m'engager en politique ?

Mon engagement politique découle de 3 engagements associatifs qui m'ont donné envie de porter le combat pour un monde plus humain au niveau politique, là où tout se décide.

Comme délégué étudiant et membre de l'AGL, j'ai participé aux réflexions afin de défendre les intérêts des étudiants et d'améliorer le parcours des études, notamment dans le cadre du Décret Bologne qui allait rentrer en application.

Comme membre du KAP QUART, un kot-à-projets dont l'objectif est de sensibiliser les étudiants aux situations de pauvreté existant en Belgique, j'ai pu me rendre compte de la réalité difficile vécue par beaucoup de familles, notamment à Bruxelles.

Comme animateur et responsable, durant 10 ans, d'un groupe local d'un mouvement de jeunesse vivant une grande mixité sociale et culturelle, j'ai pu me rendre compte que la rencontre d'enfants et de jeunes de diverses origines sociales et culturelles est la source d'un grand enrichissement pour chacun ! C'est également la meilleure manière de lutter contre le racisme, le rejet de l'autre et l'exclusion.

Cette expérience me montre, tous les jours, à quel point l'éducation des enfants et des jeunes doit être une priorité pour jeter les bases d'un monde meilleur !

Par mon engagement politique, je souhaite contribuer à faire de l'éducation la priorité des investissements politiques ainsi qu'à réduire les inégalités sociales dont j'ai été le témoin en luttant contre la pauvreté, la solitude et l'exclusion !

 


 

Pourquoi au cdH ?

J'ai choisi de m'engager au sein du cdH car je partage sa volonté de rendre notre société plus humaine et que j'y ai trouvé un subtil équilibre entre la solidarité et la responsabilité, sans tomber ni dans l'assistanat socialiste ni dans l'individualisme libéral.

Je pense que toute politique doit être construite à partir de l'homme, de ses projets et de ses rêves ainsi que de sa relation aux autres hommes. La priorité ne doit pas être donnée au marché, à l'Etat ou à la nature... Ces 3 éléments ont leur importance dans l'élaboration d'une bonne politique mais ils ne doivent pas devenir prioritaires sur l'élément humain.

De plus, dans la notion de centre, je retrouve cette volonté de dépasser ce vieux clivage gauche-droite qui date du 19ème siècle et d'enfin rechercher à satisfaire l'intérêt général et pas uniquement l'intérêt d'une classe sociale opposée à une autre.

Tout comme le cdH, j'ai choisi de placer au centre de mon combat politique la valeur de la fraternité. La fraternité c'est la capacité pour chacun de se sentir responsable des autres et de s'engager dans la société. C'est pourquoi je défends l'existence d'un secteur associatif fort et que je récuse l'idée, très socialiste, suivant laquelle l'Etat doit tout prendre en charge sans laisser une marge de responsabilité et de liberté aux individus. Je récuse également le "chacun pour soi" libéral qui se transforme vite en loi du plus fort et du plus riche.

La fraternité, valeur centrale de l'humanisme démocratique, est la réponse la plus adaptée aux problèmes suscités par notre société individualiste et matérialiste de ce début de 21ème siècle.

Replacer l'être humain au centre des préoccupations, retisser du lien social dans les quartiers, mettre l'accent sur la force de la relation humaine et soutenir les citoyens qui s'engagent pour les autres, voilà ce qui permettra de combattre l'individualisme et le matérialisme qui minent notre société.

 

Par ailleurs, j'estime également que l'investissement dans le capital humain doit constituer une priorité afin d'avoir une société civile forte, constituée de citoyens autonomes et responsables. Je pense que l'éducation repose sur 3 piliers : la famille, l'école et le secteur associatif (mouvements de jeunesse et clubs sportifs). Ces 3 piliers doivent être soutenus par les pouvoirs publics et recevoir les moyens nécessaires pour fonctionner.

 

Enfin, je souhaite réconcilier l'homme et la nature en promouvant un développement durable et une croissance humaine et durable, sans pour autant tomber dans le dogmatisme écologique.

 


Accueil7 engagements pour Schaerbeek !Mes videosLiens favorisContact